Circulation : lutte contre son aggravation (tram et ligne 45)

L’arrivée du tram à Eckbolsheim est une excellente nouvelle comme alternative crédible aux voitures pour la mobilité vers le centre-ville de Strasbourg, c’est-à-dire dans le sens Est/Ouest, à l’horizon 2025, ainsi que pour le dynamisme de la zone d’activités.
La mairie d’Eckbolsheim demande toutefois que l’EMS, compétente en matière d’aménagement des espaces publics dédiés aux déplacements urbains, prenne en charge l’éclairage et les espaces verts du projet dans le cadre du bilan total de l’opération, compte tenu de leur impact élevé et disproportionné sur le budget d’une commune de la taille d’Eckbolsheim.

Quant au prolongement de la ligne 45 du réseau bus de la CTS, sa mise en service aura lieu le 26 août 2024, avec un tracé entre Lingolsheim et les Poteries, afin de permettre aux résidents du secteur dit du « quartier du Lac » d’accéder plus aisément au centre d’Eckbolsheim ainsi qu’à la future ligne de tram.
Par conséquent, la municipalité a demandé et obtenu un passage de ce bus par la rue du Général Leclerc en vue de diminuer significativement l’isolement des résidents du Sud de la commune (trois arrêts sont prévus : rue du Lac, rue du Canal et rue Leclerc) : les bus circuleront du lundi au samedi de 7h à 19h.
A ce jour, nous attendons les précisions commerciales de la CTS qui devraient nous parvenir avant l’été.

 

Ces mesures n’auront cependant aucune incidence sur les flux Sud/Nord qui sont ceux qui engorgent le plus la commune. Ces flux nécessitent également une réponse adaptée par la création d’un contournement automobile et en mode doux, pour le bien-être de la population, la qualité de l’air mais aussi la poursuite d’une urbanisation harmonieuse : l’insistance de la municipalité a permis d’obtenir le lancement d’études menées par l’Eurométropole au cours de l’automne 2023.

Si la municipalité n’est pas opposée à une urbanisation maitrisée, elle doit s’accompagner des infrastructures nécessaires qui permettent de contenir les flux de circulation. A date, les conditions ne sont pas réunies pour rajouter encore des centaines de logements.
C’est pourquoi, la municipalité a pris le parti d’user de tous les moyens juridiques disponibles, qui sont faibles, pour sinon s’opposer, du moins retarder la réalisation de  projets immobiliers d’ampleur tant qu’une réponse satisfaisante n’aura pas été apportée par l’EMS.

Par ailleurs, les réserves formulées dans les conclusions de l’enquête publique ont donné raison à l’opposition de la municipalité d’Eckbolsheim au projet de mise en sens unique de la route des Romains, ainsi que l’inversion du sens de circulation de la rue des Capucins, qui aurait provoqué des reports de circulation vers les quartiers résidentiels d’Eckbolsheim et une difficulté d’accès au nœud multimodal des Forges.
L’Eurométropole ne mettra donc pas en sens unique la route des Romains sur le tronçon non concerné par le futur tram et la municipalité espère une décision similaire pour la rue des Capucins.

 

  • Vers l’aggravation de la circulation à Eckbolsheim

    Habitants d’Eckbolsheim, vous connaissez mieux que quiconque l’état de saturation de la circulation automobile dans notre commune, plus particulièrement aux heures de pointe. Cette situation est principalement liée à l’important trafic de transit Nord/Sud.

    L’extension programmée du tram, dont les travaux doivent commencer début 2023, dans le prolongement du tram de la route des Romains jusqu’au rond-point de Wolfisheim, en passant par la rue de l’Engelbreit, la rue Virgile et la route de Wasselonne, sera incontestablement un progrès dans l’offre des mobilités, dans le sens Est/Ouest, surtout pour la desserte de notre zone d’activité et pour les résidents proches de la nouvelle ligne.

    C’est pourquoi notre commune est favorable à cette extension du tram, qu’elle avait souhaitée et réclamée de longue date.

    Malheureusement, elle ne réduira en rien le trafic automobile dans la commune, tout au contraire.

    En effet, l’arrivée du tram va s’accompagner de la mise en œuvre par la ville de Strasbourg, sur le secteur de Koenigshoffen, d’un nouveau plan de circulation (route des Romains et rue Virgile à sens unique, inversement du sens de circulation rue des Capucins…), qui aggravera le trafic Nord/Sud et rendra son écoulement encore plus difficile, provoquant de véritables nœuds de blocage.

    Le résultat sera une route des Romains à sens unique, richement aménagée et délestée de trafic, y compris sur un long tronçon partant d’Eckbolsheim qui n’accueillera même pas le tram et, à l’inverse, les rues de notre commune qui seront engorgées et polluées.

    Les décisions de la ville de Strasbourg et de l’EMS, contrairement à ce qui est affirmé par leurs instances, interviennent sans véritable concertation préalable et, lorsqu’une réunion est consentie, ce fut le cas le 27 avril 2022 avec Madame IMBS, Présidente de l’EMS, et son Vice-Président Monsieur Jund, il en ressort que les choix sont déjà définitivement arrêtés et que nous sommes piégés dans un jeu de dupes.
    La co-construction tant vantée est un leurre.

    Cette situation perdure depuis la visite de Madame Imbs à notre commune à l’été 2021, au cours de laquelle nous avions formellement demandé qu’une prise de position officielle nous soit communiquée s’agissant de la VLIO ou, qu’à défaut de celle-ci il soit étudié une solution alternative de contournement routier de notre commune, depuis Lingolsheim jusqu’au rond-point de Wolfisheim, pour absorber le flux du trafic Nord/Sud.

    Le plan de circulation de la ville de Strasbourg rend un contournement encore plus indispensable.

    Nous restons à ce jour sans réponse. Or, il n’est plus possible d’attendre.

    Si nous ne voulons pas voir le trafic routier s’aggraver davantage encore dans notre commune, il est urgent et impérieux de nous mobiliser.

  • Conséquences du nouveau plan de déplacement de Strasbourg : nos prévisions du trafic

     

  • Notre solution

  • Pétition